Réserve de Balule

Aux limites du parc national Krüger, la réserve de Balule, sillonnée de rivière, de plaines et d’immense savane boisée, est un rendez-vous des amoureux de safari. Le point.

L’aube naissante éclaire le ciel de Limpopo. Dans la broussaille, des lionceaux se pressent autour de leur mère pour téter. Le ballet des flamants roses anime la rivière Olifants, tandis que, près des marécages, des hippopotames prennent leur bain de soleil matinal. Ce n’est que l’une des nombreuses scènes de vie sauvage qui attendent nos randonneurs dans la réserve de Balule. Comptez une heure de route pour l’atteindre depuis le parc national Kruger. La réserve faunique de Balule est un poste d’observation idéal pour guetter les Big Five, ces grands seigneurs de la savane qui ont autrefois terrifié les chasseurs et les braconniers d’Afrique : le lion, le léopard africain, l’éléphant, le buffle et le rhinocéros noir. Embarquez de ce pas pour l’Afrique du Sud et vivez un safari exaltant dans la réserve de Balule. Une journée complète, un safari d’une nuit ou plus de trois jours d’expédition… Peu importe la durée, seule compte l’euphorie du moment !

Balule Reserve, plus de 40 000 hectares de terrains ensauvagés

Blottie dans la vallée montagneuse de Limpopo, province septentrionale de l’Afrique du Sud, la réserve de Balule partage ses limites avec le légendaire parc Krüger. À l’origine, le site était investi de riches propriétaires de ranchs de bétail. Des enclos compartimentaient les terrains de pâturage. L’idée d’un élevage en divagation qui augmenterait les disponibilités alimentaires des animaux prit forme en 1990. Les clôtures ont été brisées, le bétail relâché dans la nature, et des engagements ont été pris pour mettre un frein à la chasse intensive. Félicitant ces nobles initiatives environnementales, les autorités du parc Krüger ont déclaré le site comme concession privée associée au grand parc Krüger. Les propriétaires ont dû se soumettre à une reconversion professionnelle, réaménageant les bâtiments en lodges, en campings et en hôtels de tourisme.

Balule Reserve, l’habitat d’une incroyable faune sauvage**

Partir dans la réserve de Balule, c’est franchir la porte d’un paradis sauvage où les animaux règnent en maître. Intégrée au parc Krüger, Balule présente une mosaïque de paysages variés : savane herbacée, baobabs majestueux, forêts d’arbres à feuilles caduques, plaines arides… La rivière Olifants sillonne le cœur de la réserve sur un parcours de 20 km. Elle totalise 23 000 km2 d’espaces verts où il fait bon se détendre, se ressourcer et se reconnecter avec la nature.

L’inventaire du règne animal est flatteur. Le Big Five est au complet, mais aussi tous les grands mammifères auxquels on s’attend à rencontrer au cours d’un safari en Afrique du Sud. Coulant toute l’année, la rivière Olifants est un terrain de jeu inépuisable pour les ornithologues. Un grand nombre d’échassiers migrateurs s’y rencontrent, des plus communs comme le héron, l’aigrette argentée ou le flamant rose aux plus rares comme le jabiru d’Afrique. Les oiseaux de proie y sont bien représentés. Mentionnons l’aigle martial, le vautour nubien et la chouette-pêcheuse de Pel qui niche d’habitude près des cours d’eau. Les rivières et les eaux marécageuses grouillent de crocodiles et, dans une moindre mesure, d’hippopotames. La réserve de Balule recense 30 espèces de mammifères et 250 espèces d’oiseaux.

Que voir et faire sur place ?

S’aventurer dans la savane, partager un peu le quotidien des animaux, découvrir des scènes de chasse, de jeu ou de parade nuptiale, tels sont les plaisirs offerts le temps d’une excursion dans la réserve de Balule. Même si vous n’êtes pas un fanatique de safari, l’ambiance calme et intimiste de l’endroit saurait vous séduire.

L’infrastructure d’accueil est correcte : des chalets luxueusement aménagés, des hébergements en tente avec toilettes, salle de bains et eau chaude, des petits-déjeuners dans la savane, des guides et des rangers qualifiés à votre service. Certains campings disposent d’une piscine.

Attendez-vous à des moments riches en découverte. La réserve se visite en cinq formules :

1- Safari en véhicule

À bord d’un 4x4, lancez-vous aux trousses des mammifères majestueux qui font la loi dans la savane. Si l’éléphant ne passe pas inaperçu, si les lions rôdent dans les alentours, traquer le léopard ou le guépard est très difficile. La meilleure formule pour traquer les Big Five est le tour en jeep. Grâce à l’aide des rangers rompus à la détection des pas d’animaux, vous aurez plus de chance de les croiser.

2- Safari pédestre

Le safari à pied autorise une approche amicale et intime des animaux. En compagnie d’un ranger armé, vous observerez de près les zèbres, les koudous et les bushbuck. Gardez tout de même une distance de sécurité.

3- Safari nocturne dans la savane

Les plus aguerris tenteront un safari de nuit pour une expérience mémorable. C’est l’intérêt de choisir une réserve privée plutôt que le parc Krüger, où les visiteurs sont tenus de rentrer après le coucher du soleil. À la nuit tombée, des créatures insolites émergent des arbres et profitent de l’obscurité pour s’alimenter. Les véhicules sont munis de projecteurs pour une visualisation optimale.

4- Observation d’oiseaux

Pas besoin d’aller loin pour capturer en photo les oiseaux ! La rivière Olifants attire des centaines d’échassiers, incluant les hérons, les cigognes, les pluviers et les flamants roses… En revanche, il faut escalader les éperons rocheux pour se rapprocher des grands rapaces comme l’aigle ou le vautour nubien.

5- Camping

La qualité de l’hébergement est un atout non négligeable de la réserve. Des lodges de luxe sont à la disposition des touristes. L’intérieur est climatisé, les mobiliers sont raffinés, la terrasse donne une vue panoramique sur la montagne. L’expérience authentique de la brousse est possible sans devoir renoncer au confort urbain. La cuisine est très bonne, préparée à partir des produits frais locaux. Restez au moins une nuit et profitez de ce havre de paix avant le retour à la civilisation.

nformations pratiques

Quand y venir ?

L’interminable débat à propos du meilleur mois pour visiter le parc Krüger se répète ici. L’été, il fait très chaud, mais la flore verdit à souhait, et les naissances des mammifères promettent des rencontres inoubliables. Ainsi, Balule se visite très bien en novembre et décembre. En revanche, l’hiver est plus favorable aux opportunités photographiques, puisque les animaux se rassemblent autour des points d’eau. Le choix vous appartient !

Comment se rendre à Balule Reserve ?

Balule Reserve est située à 200 km de Nelspruit. Le trajet se fait très bien avec votre véhicule privé.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Patricia de "Passion Africa Travel ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+27 (0) 73 714 3732