Stellenbosch

Entre randonnée à pied, visite d’exploitations viticoles et dégustation de vins primés, la cité de Stellenbosch en Afrique du Sud invite à un voyage séduisant sur le thème de l’œnogastronomie.

Nichée au pied des montagnes de Simonsberg et de Drakenstein, entre vallons et collines boisées, Stellenbosch est un bourg rural plein de charme. Sa situation au bord de la rivière Eerste incite à l’équitation et au cyclisme. Dans le centre historique, les édifices seigneuriaux rappellent fidèlement le passé colonial, avec leur architecture batave, victorienne ou géorgienne. Cependant, l’ancienne colonie fondée par Simon Van der Stel en 1679 est connue surtout comme la région viticole la plus renommée de l’Afrique du Sud. Plus de 200 fermes familiales se spécialisent dans la production de vins et de raisins. La route des vins de Stellenbosch est un itinéraire populaire dans le monde entier, où la dégustation se joint aux vues spectaculaires sur les vignobles. En dehors du tourisme œnologique, les visiteurs pourront explorer le côté sauvage du terroir. Verger de fraises, sanctuaire de lions ou réserve naturelle de Jonkershoek…  Organisez un voyage sur mesure pour apprécier ce village de vignobles aux multiples facettes.

Notes historiques

Vers la fin du xviie siècle, la colonie hollandaise du Cap fut le théâtre d’un progrès agricole spectaculaire avec l’arrivée des huguenots français. Cherchant exil en Afrique à cause des guerres de religion, ces derniers ont eu la chance d’être inscrits dans les petits papiers du commandeur Simon Van der Stel pour leur connaissance viticole. En 1688, soit neuf ans seulement après la construction de la ville, les premiers cépages ont été plantés. Bientôt, la vallée de Stellenbosch abritera une industrie viticole florissante. Il faut noter que le génie hydraulique était dans les cordes des Hollandais, et, en plus, le climat méditerranéen de Stellenbosch était particulièrement adapté à la vigne qui n’exige pour pousser que peu de pluies mais demande par contre une quantité élevée d’ensoleillement.

La richesse agricole explique l’affluence des peuples de race blanche et la création dès 1685 d’une école universitaire. La deuxième dépendance européenne dans la province du Cap se développa à un rythme soutenu, à tel point qu’elle deviendra, au côté de Paarl, la plus grande communauté d’afrikaners du pays. Ironie de l’histoire, la performance académique de Stellenbosch a pour effet que la ville a enfanté quelques-uns des plus fervents nationalistes à la tête de l’apartheid ainsi que ses plus violents détracteurs. 

De l’occupation hollandaise, Stellenbosch a gardé un patrimoine inestimable. Notons d’abord l’héritage architectural, dont les maisons historiques de la rue Dorp Street constituent un saisissant exemple. Plus important encore est le métier de vigneron, une tradition immémoriale remontant à plus de trois siècles et pratiquée activement jusqu’à nos jours. L’industrie touristique émergente au début des années 80 est pour ainsi dire une fille de la viticulture. 

Stellenbosh aujourd’hui

Située à une cinquantaine de kilomètres de Cape Town, Stellenbosch est une destination touristique en Afrique du Sud aux points d’intérêt variés et surprenants. À l’évocation du nom de la ville, des paysages de vignobles à couper le souffle surgissent dans la mémoire. Si Stellenbosch est le principal centre de production viticole de l’Afrique du Sud, le pays écoulant près de 1 milliard de litres de vin par an, la ville offre beaucoup à voir et à visiter outre les caves à vins et les délices gastronomiques.

Flânez dans les rues ombragées de vieux chênes le long desquelles se succèdent les maisons hollandaises et britanniques. Profitez d’un moment de répit en visitant un jardin botanique ou un sanctuaire animalier. Si vous avez la fibre artistique, les musées et galeries d’art de Stellenbosch ne demandent pas mieux que de vous dévoiler leurs collections. Pour les fins gourmets, Stellenbosch est un bon point de départ pour partir à la découverte des autres villages viticoles du pays, comme Paarl, Constantia ou Durbanville, pour n’en mentionner que quelques-uns. Aux vins s’ajoutent des délicieux nougats, des fraises et des pâtisseries artisanales en tous genres pour compléter l’offre gastronomique du terroir.

À voir et à faire à Stellenbosch

Vous aimez la bonne chère, vous êtes un randonneur incorrigible ou vous préférez les visites historico-culturelles ? Stellenbosch est, à n’en pas douter, la destination qui vous ressemble.  

Patrimoine architectural et urbain

La vieille ville mérite une balade pour ses édifices de caractère. À première vue, le regard est frappé par la rangée de chênes qui borde les rues. Ils ont été plantés sur l’ordre de Simon Van der Stel, le fondateur de la colonie, afin d’approvisionner celle-ci en bois d’œuvre. En vous promenant le long de Dorp Street, l’axe routier qui reliait par le passé Stellenbosch à Cape Town, vous serez impressionnés par l’importance des vestiges coloniaux. Visitez tour à tour la Maison de la Gratitude ou Voorgelegen, l’église protestante baptisée Old Reading Room, l’Oude Meester Wine Museum ou encore le Libertas Parva, bâti suivant un plan en H caractéristique et accueillant le musée d’art consacré à Rembrandt

Encadré de magnifiques pelouses, le Braak est une place célèbre au motif que les cavalcades militaires s’y tenaient autrefois. La figure iconique de l’esplanade est l’église Moederkerk, avec sa façade néo-gothique distinctive. Si vous avez plus de temps, poursuivez la visite en passant par l’arsenal, l’église anglicane Sainte-Marie, ainsi que l’église rhénane achevée au xixe siècle, dotée d’une porte en ogive aux ravissantes colonnades.

Stellenbosch possède deux musées intéressants : le Musée du village de Stellenbosch et le Musée d’art de Salol. Le premier expose une série de bâtiments néerlandais tels qu’ils étaient conçus à l’origine, alors que le second fait la part belle à l’art et à la peinture. Les toiles sont signées par les grands maîtres sud-africains, mais on y retrouve également des tableaux et des objets d’époque issus des quatre coins de l’Afrique.

Patrimoine œnologique

La principale raison du voyage à Stellenbosch est la randonnée sur les routes du vin. Les domaines Spier, Waterford Estate et Kleine Zalze comptent parmi les plus connus de la région. La balade à pied dans les vignobles permet d’étoffer vos connaissances sur la vigne, d’en savourer le fruit et d’apprécier les particularités organoleptiques de chaque vin sur les avis éclairés d’un œnologue. Outre cette visite éducative et gustative, la traversée de la vallée luxuriante, entre collines et crêtes montagneuses, est un enchantement en elle-même. Cinq sentiers de randonnée sont proposés : la vallée de Stellenbosch, les collines de Bottelary, le Helderberg, le Stellenbosch Berg et le Greater Simonsberg. À l’occasion, les touristes pourront faire du VTT, de l’équitation ou un road trip classique. Peu importe le moyen de transport, ils reviendront totalement satisfaits de ce périple.

Pour les voyageurs avec enfants, le tour des vignobles emblématiques de Stellenbosch peut être combiné à une expérience en arboriculture. Visitez une ferme de fraises de la vallée. Les petits apprécieront d’errer dans les vergers et de couper les fraises fraîchement mûres. Ne refusez pas l’aimable hospitalité des fermiers. Ils partageront de bon cœur leur déjeuner avec vous, le plus souvent inspiré des légumes de saison. L’après-midi, vous pourrez monter sur un poney, vous promener en tracteur ou prendre soin des arbres fruitiers.

Patrimoine naturel

- La réserve naturelle de Jonkershoek : les amoureux de la nature ne sont pas les seuls à traîner dans ce parc de 9 800 ha. Rivières, chutes d’eau et falaises de granit forment un environnement d’exception qui se prête au trek, à la navigation, aux pique-niques et à l’observation d’oiseaux. En gravissant les pics montagneux, les grands-ducs africains, les aigles noirs et les pygargues vocifères se dévoileront à vos yeux, entre autres oiseaux de proie. La compagnie d’un guide expérimenté est à propos : les grimpeurs auront droit à un admirable panorama, mais la descente est pénible pour les mal entraînés. À 10 km du centre-ville.

- La réserve naturelle de Helderberg : bordé par la chaîne montagneuse du même nom, en face de la baie False, le parc de Helderberg abrite de précieuses ressources naturelles. En avançant dans la forêt de finbos, une formation végétale unique à la province du Cap, vous ferez la connaissance d’innombrables espèces de proteacées aux fleurs charnues et colorées. Les amateurs de botanique et d’ornithologie seront comblés.

Meilleur moment pour partir à Stellenbosh

À l’image de la région du Cap, la municipalité de Stellenbosch jouit d’un climat de type méditerranéen. La période propice pour les activités en plein air se situe entre septembre et avril. Les pluies ne font pas des siennes à cette période de l’année, et les températures sont très correctes, variant autour de 18o C, les extrêmes allant de 11o à 28o C. Venir au printemps à Stellenbosch est une bonne idée pour photographier les vignes en fleurs, au moment où les grappes commencent tout juste à s’épanouir. En revanche, pensez à fixer votre départ en automne (de la mi-mars jusqu’en fin avril) si vous souhaitez vivre l’ambiance agitée et festive des récoltes.

Comment se rendre à Stellenbosch ?

L’aéroport le plus proche est celui de la ville du Cap, anciennement connu sous le nom de D F Malan Airport. Paris se trouve à 14 heures et demie à vol d’oiseau de Cape Town. Il est possible de réserver un vol direct auprès d’Air Mauritius, de Singapour Airlines, de Delta ou de CemAir. Pour trouver un vol à prix cassé, consultez les offres d’Ethiopian Airlines et de Turkish Airlines.

Une distance de 33 km sépare l’aéroport international du Cap du centre-ville de Stellenbosch. Plusieurs facilités de transport sont offertes aux touristes : le taxi, la navette assurée par l’hôtel ou les transports communs. Comptez entre 35 € et 48 € pour rejoindre Stellenbosch en taxi. Sinon, l’option la moins chère consiste à prendre la ligne de bus MyCity qui vous déposera au centre municipal du Cap, puis à attendre le prochain train CT Northern pour Stellenbosch. Économique, cette deuxième option n’est pas la plus pratique, à la pensée des trois bonnes heures de trajet pour arriver au centre-ville.

Vous aimerez…

- Sillonner la très célèbre route du vin de Stellenbosch ;

- Visiter des caves artisanales ;

- Découvrir les excellents vins régionaux ;

- Profiter d’un séjour en famille d’accueil ;

- Déjeuner dans les meilleures tables de la ville ;

- Déambuler dans le centre historique et admirer l’héritage de l’architecture hollandaise ;

- Immortaliser en photo l’église néo-classique Moederkerk, le monument phare de Stellenbosch ;

- Faire une promenade en scooter dans la réserve naturelle de Jonkershoek ;

- Observer une riche population d’oiseaux exotiques ;

- faire un peu de cheval près des montagnes de Simonsberg.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Patricia de "Passion Africa Travel ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+27 (0) 73 714 3732